MR,pmr,p.m.r., P.M.R., personne à mobilitéreduite, mobilité réduite, handicapé, accessibilité, voirie, association de personnes à mobilité réduite, PMR, P.M.R., stationnement handicapé, accès à la voirie et aux espaces publics, loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, carte de stationnement pour personnes handicapées, arrêté du 15 janvier 2007, Ad'Ap, STREET-CO, GPS pour mobilité réduite,

Nos 7 vœux pour l'année 2018 ...  c'est par ici 

Accessibilité
VOIRIE  & 

ESPACES  PUBLICS

Pour une ville facile, mobile, tranquille et accessible à tous
Soutenez notre action, faites un don ..  faire un don à MOBILITE REDUITE 
L'Association Mobilité réduite partenaire de STREETCO  1ère application GPS pour personnes à mobilité réduite

Diaporama des interventions au colloque du 26 septembre 2017  
"PENSER L’ACCESSIBILITÉ des ESPACES PUBLICS
en Seine et Marne" 
 [Consulter le diaporama... ]


A partir du 1er juillet 2007, l'aménagement, en agglomération, des espaces publics et de l'ensemble de la voirie ouverte à la circulation publique et, hors agglomération, des zones de stationnement, des emplacements d'arrêt des véhicules de transport en commun et des postes d'appel d'urgence est réalisé de manière à permettre l'accessibilité de ces voiries et espaces publics aux personnes handicapées ou à mobilité réduite avec la plus grande autonomie possible (Décret 2006-1657  &  1658 du 21 décembre 2006 et Arrêté du 15 janvier 2007).

Les principales prescriptions  sont...


Cheminement

En cheminement courant, le dévers est inférieur ou égal à 2 %. 

La largeur minimale du cheminement est de 1,40 mètre libre de mobilier ou de tout autre obstacle éventuel. 

Cette largeur peut toutefois être réduite à 1,20 mètre en l'absence de mur ou d'obstacle de part et d'autre du cheminement.

Lorsqu'une pente est nécessaire pour franchir une dénivellation, elle est inférieure à 5 %. Lorsqu'elle dépasse 4 %, un palier de repos est aménagé en haut et en bas de chaque plan incliné et tous les 10 mètres en cheminement continu. 


Ressauts

Les ressauts sur les cheminements et au droit des passages pour piétons sont à bords arrondis ou munis de chanfreins. 

La hauteur des ressauts est au maximum de 2 centimètres. Elle peut atteindre 4 centimètres lorsque les ressauts sont aménagés en chanfrein " à un pour trois ".


Traversées pour piétons

Au droit de chaque traversée pour piétons, des " abaissés " de trottoir, ou " bateaux ", sont réalisés avec des ressauts inférieurs à 2 cm, la partie abaissée du bateau a une largeur minimale de 1,20 mètre.
Une bande d'éveil de vigilance conforme aux normes en vigueur est implantée pour avertir les personnes aveugles ou malvoyantes au droit des traversées matérialisées.


Equipements et mobiliers sur cheminement (suite)

c) La largeur et la hauteur des bornes et poteaux respectent l'abaque de détection d'obstacles ci-dessous. Minimum 50 cm m de hauteur et 28 cm de diamètre.


Equipements et mobiliers sur cheminement

Les trous ou fentes dans le sol résultant de la présence de grilles ou autres équipements ont un diamètre ou une largeur inférieurs à 2 centimètres.


Afin de faciliter leur détection par les personnes malvoyantes, les bornes et poteaux et autres mobiliers urbains situés sur les cheminements comportent une partie contrastée soit avec son support, soit avec son arrière-plan selon les modalités définies en annexe 1 du présent arrêté

(Voir tableau de contraste)   


Escaliers, à l'exception des escaliers mécaniques

La largeur minimale d'un escalier est de 1,20 mètre s'il ne comporte aucun mur de chaque côté, de 1,30 mètre si mur sur un côté et de 1,40 mètre s'il est placé entre deux murs. 

La hauteur maximale des marches est de 16 centimètres. La largeur minimale du giron des marches est de 28 centimètres. Le nez des première et dernière marches est visible, avec un contraste visuel d'une largeur de 5 centimètres au minimum.


Escaliers, à l'exception des escaliers mécaniques (suite)

Tout escalier de trois marches ou plus comporte une bande d'éveil et de vigilance contrastée est positionnée en haut de chaque volée d'escalier, une main courante de chaque côté ou une main courante intermédiaire permettant de prendre appui de part et d'autre. Au moins une double main courante intermédiaire est implantée lorsque l'escalier est d'une largeur supérieure à 4,20 mètres. Il y a au moins un passage minimum de 1,20 mètre entre mains courantes. Chaque main courante dépasse les première et dernière marches de chaque volée d'une largeur égale au giron. La main courante est comprise entre 0,80 mètre et 1 mètre mesurée à la verticale des nez de marches. 


Signalétique et systèmes d'information, hors signalisation routière
Les informations visuelles apposées sur le mobilier urbain et destinées à l'indication des lieux ou à l'information du public peuvent être doublées par un signal sonore. Les informations visuelles sont facilement compréhensibles, lisibles en toutes conditions, y compris d'éclairage, visibles en position debout comme en position assise et contrastées par rapport au fond. 

Les caractères ont une hauteur de 1,5 centimètre au minimum pour une lecture proche, de 15 centimètres pour une lecture à 4 mètres et de 20 centimètres pour une lecture à 6 mètres (voir schéma)

Pour aller plus loin....

Arrêt de transport collectif

Feux permanents de circulation

Documents officiels pour ne pas se tromper 

Visitez nos autres sites internet :
Accessibilité de la voirie & espaces publics   /    Stationnement réservé pour personne handicapée  /  Accessibilité des établissements recevant du public / Accessible pour moi / Coup de gueule / Accessibilité transport collectif / Accessibilité maison individuelle / Accessibilité logements collectifs /